Les Monfortois morts pour la France

Le monument aux morts a été édifié en 1922 en mémoire des soldats tombés durant la guerre de 1914/1918. Le terrain a été acheté en 1921 à Madame Doazan pour la somme de 3 000 F prélevés sur la souscription qui a été faite pour l’érection du monument et dont le montant s’est élevé à 11 000 F.
Les travaux ont été effectués par l’entreprise J. Reilhes et J. Vidal de Beaumont de Lomagne, le devis est ainsi établi :Trois rangs de marches en marbre gris des Pyrénées « Arudy », le monument proprement dit est également en marbre gris sauf les quatre panneaux qui sont en marbre blanc de Carrare « Italie », il fera 1m65 à sa base et 6m50 de hauteur. Les quatre panneaux seront gravés et dorés à l’or avec l’initiale de chaque prénom et le nom des 39 enfants de Monfort « Morts pour la France » (y sera rajouté plus tard une plaque de marbre portant le nom des 3 soldats tombés durant le conflit de 1939/1945). Les panneaux seront surmontés d’une corniche moulurée et d’une base supportant une forte colonne massive couronnée d’un chapiteau et d’une urne en marbre gris avec flammes.
Coût du monument : 15 000 Francs

SOLDATS FIGURANT SUR LE MONUMENT AUX MORTS DE MONFORT – Gers

1914

LABATUT Gabriel, Maxime  – 21 ans – soldat de 2è classe au 11è R.I « Mort pour la France » le 22 août 1914 à Bertrix (Belgique) tué à l’ennemi, né le 18 novembre 1893 à Monfort, fils de Hubald et de Marguerite, Brigitte Bréfendie, domicilié à  En Rousseau – Monfort.
PERES
Joseph, Henri – 30 ans – caporal au 288è R.I « Mort pour la France » le 1er septembre 1914 à Consenvoye (Meuse), hôpital de campagne G du 16è corps d’armée d’une blessure au crâne, né le 1er juin 1884 à St Antonin  (Gers), fils de Vital et de Zélie, Catherine Péralo, cultivateur à En Duran – Monfort.
LATCHE
Auguste – 27 ans – soldat de 2è classe au 288è R.I « Mort pour la France » le 6 septembre 1914 à Ippecourt (Meuse) tué à l’ennemi, né le 21 juin 1887 à St Germier (H.G) fils de Germain et de Marie Leufroys, marié avec Eléonore, Marie Garcia, cultivateur aux Aouillés – Monfort.
MEDA
Joseph, Jean Pierre – 21 ans – soldat de 2è classe au 9è R.I « Mort pour la France » le 8 septembre 1914 à Chéron (Marne) tué à l’ennemi, né le 5 décembre 1893 à Biran (Gers) fils d’Auguste et de Rose ?, cultivateur à Esparbès – Monfort.
PERDU
Pierre – 30 ans – soldat de 2è classe de la 67è division de réserve « Mort pour la France » le 9 septembre 1914 sur le champ de bataille d’Osches (Meuse) décoré de la croix de guerre, né le 21 mai 1884 à Fleurance (Gers), fils de Louis et de Maria Couails, domicilié à Monfort.
PARLADERE
Emile, Jean – 22 ans – soldat de 2è classe au 14è R.I « Mort pour la France » le 19 septembre 1914 sur le champ de bataille de Vitry Le François (Marne), né le 31 mars 1892 à Monferran Savès (Gers) fils de François et de Marie Larrieu, domicilié à Monfort.
BORDES Dominique, Joseph, Jean Marie – 25 ans – soldat de 2è classe,  6è compagnie, 20è R.I «  Mort pour la France » le 14 octobre 1914 sur le champ de bataille de Mesnil les Hurlus (Marne) décoré de la médaille militaire, né le 8 septembre 1889 à Monfort, fils d’Albert, Justin et de Marie Broue, marié avec Eloïse, Rosalie Aragon, cultivateur à Larat – Monfort

1915

MAGNE Joseph – 43 ans – soldat de 2è classe au 135è régiment territorial d’infanterie 13è compagnie, « Mort pour la France » le 1er mars 1915 à l’hôpital de Mirande (Gers) de broncho pneumonie contractée en service, né le 2 janvier 1872 à Pauilhac (Gers) fils de Jacques et de Laurence Dutaut, marié avec Antoinette, Jeanne, Marie Barbot, cultivateur à Esclignac – Monfort
LACOURT
Hector, Marius, Jules – 22 ans – soldat de 2è classe au 88è R.I « Mort pour le France » le 9 mai 1915 à Roclincourt (Pas de Calais)tué à l’ennemi, né le 26 juin 1893 à Monfort (Gers) fils de Marcelin et de Claudine Dubord, cultivateur à Esparbès – Monfort.
COMMEVILLE
Emile, Isidore – 37 ans – soldat de 2è classe, 23è compagnie du 360è R.I « Mort pour la France » le 11 mai 1915 face à l’ennemi au combat de Carency (Pas de Calais) inhumé en la nécropole nationale « Notre Dame de Lorette » à Ablain  St Nazaire (62) carré 75, rang 3, tombe 15043, né le 22 décembre 1877 à Préchac (Gers) fils de Jean et de Marthe Lapeyrère, marié avec Maria Henriette Lamarque, cultivateur à Clermont – Monfort.
RIVAIL Théodore, Adolphe – 36 ans – soldat de 2è classe au 257è R.I « Mort pour la France » le 9 juin 1915 à Souchez (Pas de Calais) tué à l’ennemi, né le 25 Février 1874 à Sirac (Gers) fils de Jean Marie et de Françoise Faure, marié avec Maria, Adélaïde, Hurtesie, Ningres, cultivateur à Monfort.

1916

BONNET Robert, Auguste – 22 ans – soldat de 2è classe au 88è R.I, mort le 8 janvier 1916 à Monfort (Gers), né le 2 janvier 1894 à Monfort, fils de Dominique et de Marie Louise Olympe Baquié, cultivateur à la Pelouse – Monfort.
SERAIN Jean Marie – 44 ans – soldat de 2è classe  au 135è régiment territorial d’infanterie Mort le 13 mars 1916 à l’hôpital de Pamier, né le 24 août 1871 à Préchac (Gers) fils de Jean et Angélique Parfait, marié avec de Elina Cassagnau – Forgeron à Monfort.
TERRENE
Fernand – 29 ans – soldat de 2è classe au 288è R.I, 6è bataillon, 23è compagnie « Mort pour la France » le 22 mars 1916 à l’hôpital de l’hôtel dieu de Lyon des suites de blessures de guerre, né le 22 avril 1887 à Monfort (Gers), fils de Michel, Jacques et de Thérèse Cantaloup, cultivateur à En Grasset – Monfort.
COUDERC
Marcel, Georges, Marie, Elzéard – 28 ans – maréchal des logis au 23è régiment d’artillerie, médaillé de la croix de guerre et de la médaille militaire, « Mort pour la France »  disparu entre Recicourt et Dombasle en Argonne au bois des clairières le 2 mai 1916, né le 25 avril 1888 à Monfort (Gers), fils de Jean Louis et de Louise, Cécile, Honorine Grateloup, marié avec Claire Pauline Pepet, cultivateur à Monfort.
DULER
Jean, Ferdinand – 30 ans – Caporal au 14è R.I, médaillé de la croix de guerre « Mort pour la France » le 27 juin 1916 à Verdun par suite de blessures de guerre, né le 24 mars 1886 à Puycasquier (Gers) fils de Jean Baptiste, Gézelin et de Anastasie Labolle, cultivateur à Geaujac – Monfort.
TREMONT
Jean Baptiste, Ernest, Gabriel – 23 ans – soldat de 2è classe au 14è R.I « Mort pour la France » le 12 juillet 1916 à Verdun par suite de blessures, Né le 28 juin 1893 à Monfort (Gers) fils d’Abdon et de Marie Appolonie Ladevèze, cultivateur à Esparbès – Monfort.
DUCOS
Louis, Marius – 21 ans – soldat de 2è classe à la 22è compagnie du 369è R.I Décoré de la croix de guerre et de la médaille militaire « Mort pour la France » le  7 septembre 1916 à Reillon (Meurthe et Moselle) tué à l’ennemi, inhumé au cimetière militaire de Reillon tombe n° 643, né le 14 mai 1896 à Touget (Gers) fils de Marcelin et de Rose Castéra, domicilié à Monfort.
BARTHERE
Jean Francois, André, Austindes, Frédéric – 32 ans – caporal musicien décoré de la croix de guerre « Mort pour la France » le 7 septembre 1916 au bois de Vaux le Chapitre (Meuse)  par suite de blessures de guerre,  né le 26 octobre 1884 à Monfort fils de Cyprien et d’Irma Laporte, marié avec Laure, Constance, Rose Berdos cultivateur aux Aoueillés – Monfort.
TERRENE
Jacques, Lucien – 34 ans – soldat de 2è classe au 88è R.I, décoré de la croix de guerre, « Mort pour la France » le 8 septembre 1916 au bois de Vaux le Chapitre (Meuse) par suite de blessures de guerre, né le 28 avril 1881 à Monfort (Gers), fils de Michel, Jacques et de Thérèse Cantaloup, cultivateur à En Grasset – Monfort.
DARNE
Ferdinand, François – 31 ans – caporal au 288è d’infanterie, « Mort pour la France » le 9 septembre 1916 à Vaux le Chapitre (Meuse) par suite de blessures de guerre, né le 18 juillet 1885 à Monfort, fils de Joseph et de Victorine Lacomme. Cultivateur à Esparbès – Monfort.
GROSGNET
François, Léopold, Jules – 32 ans- sergent au 288è R.I décoré de la croix de guerre « Mort pour la France » le 20 octobre 1916 à Fay en Haye, tué à l’ennemi, inhumé au cimetière de Pétang commune de Montauville (Meurthe et Moselle) fosse n° 672, né le 11 avril 1884 à Monfort fils de Jules et de Léonie Irène Saunié, professeur de musique, domicilié place de la mairie à Monfort.
PICAT
Joseph – 29 ans – soldat de 2è classe à la 3è compagnie du 20è R.I « Mort pour la France » le 1er novembre 1916 à la Cote du Poivre (Meuse) par éclats d’obus multiples, inhumé au cimetière de Glorieux (Meuse), né le 26 juillet 1888 à Maravat (Gers) fils d’Henri et de Thérèse Courbin, marié avec Hermance, Claire, Célestine Saubolle. Cultivateur à Monfort.

1917

CAPERAN Léon, Cyprien, Pierre – 21 ans – soldat de 2è classe au 260è R.I, 25è compagnie « Mort pour la France » le 30 janvier 1917 sur le champ de bataille à Monastir (Serbie), né le 26 février 1896 à Solomiac (Gers) fils de jean et de Marceline, Eugénie Bégué.
BROUSSE
Joseph, Jean Marie – 23 ans – soldat de 1ère classe à la 6è compagnie du 88è R.I décoré de la croix de guerre, « Mort pour la France » le 31 janvier 1917 à Mourmelon le Petit (Marne) par suite de blessures, né le 25 juillet 1893 à Fleurance (Gers), fils de Félix et d’Octavie Dieuzaide, domicilié à Monfort.
ROBERT
Jean Marie – 41 ans – soldat de 2è classe au 114è régiment territorial d’infanterie 5è compagnie « Mort pour la France » le 26 février 1917 à l’hôpital de St Dizier (Haute Marne)de pneumonie contractée aux armées, né le 27 mai 1877 à Aubiet (Gers), fils de Jean Baptiste et de Marie Faure.
PERDU
Jules – 20 ans – soldat de 2è classe au 50è R.I, décoré de la médaille militaire, « Mort pour la France » le 8 mars 1917 au ravin du Marson près de Minaucourt (Meuse) tué à l’ennemi, né le 22 février 1896 à Cadeilhan (Gers) fils de Louis et de Maria Couails Domicilié à Monfort.
SAVE
Henri, Jean, François, Michel – 26 ans – sous lieutenant au 83è R.I décoré de la légion d’honneur et de la croix de guerre,  « Mort pour la France » le 17 avril 1917 au Mont Cornillet (Marne), né le 13 avril 1891 à Saint Clar (Gers) fils de Jean, Isidore et de Marie, Léonie Vaissières.
BAUDUER
Marius, Joseph – 20 ans – soldat de 2è classe au 171è R.I, médaillé de la croix de guerre « Mort Pour la France » le 16 mai 1917 à Saint Mard (Aisne) de blessures de guerre, né le 18 janvier 1897 à Monfort (Gers), fils de mademoiselle Laurence Bauduer, domicilié à Monfort.
VAISSIERES
André, Pierre, Ulysse, Théodore – 21 ans – soldat de 2è classe au 7è régiment d’infanterie coloniale, décoré de la croix de guerre, « Mort pour la France »    Le15 août 1917 sur le champ de bataille à Heurtebise (Aisne), né le 24 octobre 1896 à Monfort, fils d’Anselme et d’Aurélie Lacoste, cultivateur à Engauthé – Monfort.
DESPIAU
Germain, Joseph, Jean – 20 ans – soldat de 2è classe au 412è R.I,  10è compagnie décoré de la croix de guerre « Mort pour la France » le 26 août 1917 à Glorieux (Meuse) par suite de blessures, né le 21 octobre 1897 à Encausse (Gers) fils de François, Louis et d’Orasie Dupin, domicilié à Monfort.
GARROS
Norbert, Blaise, Emile, Victor – 22 ans – lieutenant au 417è R.I décoré de la légion d’honneur et de la croix de guerre « Mort pour la France » le 2 septembre 1917 au Chemin des Dames (Aisne), né le 6 janvier 1895 à Monfort (Gers), fils de Pierre, Armand et de Françoise, Marie, Victorine Gauthé, domicilié à Monfort.

1918

POMES Armand, Jean – 20 ans – soldat de 2è classe au 133è R.I, 1ere Compagnie « Mort pour la France » le 9 août 1918 à l’hôpital de campagne n° 49 de Montevrain (Seine et Marne) des suites de blessures de guerre, né le 15 septembre 1898 à Monfort, fils de Jules et de Rose Galant, cultivateur au Petit Endardé – Monfort
AUGUSTE
Jean Marie, Baptiste – 28 ans – soldat à la 7è compagnie du 59è R.I décoré de la croix de guerre « Mort pour la France » le 2 septembre 1918 à Dreslincourt (Somme) de blessures par éclats de bombe, inhumé au cimetière, né le 30 septembre 1890 à la Réole (Haute Garonne) fils d’Antoine, Isidore et de Joséphine François. Domicilié à Monfort.
BADOR
Jean Marie, Daniel, Fernand – 30 ans – soldat de 2è classe au 9è B.I,  11è compagnie « Mort pour la France » le 15 octobre 1918 à l’hôpital complémentaire   n° 37 d’Angicourt (Oise) d’une grippe avec congestion pulmonaire, né le 24 avril 1887 à Goux (Gers) fils de Jean Baptiste et de Marie Eulalie Senges, marié avec Félicie Victorine Simorre, cultivateur à Monfort.
SIMORRE
Jean, Laurent, Siméon – 22 ans – soldat de 2è classe au 210è R.I 23è compagnie « Mort pour la France » le 25 novembre 1918 à Roustchouk (Bulgarie) par suite de maladie, né le 7 septembre 1896 à Monfort, fils de Bernard et d’Albanie Faget. Domicilié à Monfort.
MIEGEVILLE
Anselme, Urbain – 23 ans – caporal au 288è R.I, 17è compagnie décoré de la croix de guerre « Mort pour la France » le 15 juin 1918 à Le Fagel (Oise) des suites de blessures de guerre, né le 25 mai 1895 à Monfort (Gers), fils de Jules, Baptiste et de Rosalie, Séraphine Rivière, meunier au moulin des Armitas – Monfort.

1919

MOUSSARON Honoré, Justin, Edouard – 23 ans – soldat de 2è classe au 70è R.I « Mort pour la France » le 20 janvier 1919 à l’hôpital maritime de Cherbourg congestion pulmonaire maladie contractée au service, né le 14 novembre 1895 à Monfort, fils de Louis et de Joséphine Lagardelle, cultivateur à Esclignac – Monfort.
ROUX
André  (aucun renseignements le concernant)

1939 – 1945

FOURCADE Pierre
DANJOY
Jacques
BESSIERES
Albert

Recherches effectuées par Simone Mauruc-Gallenne d’après les registres de naissances, mariages, décès, les recensements militaires, les recensements de population, les documents des archives municipales.


Réalisation specialiste WordPress

odio dictum Curabitur mi, elementum in mattis dapibus libero porta. lectus Phasellus