Les Monfortois morts pour la France

Le monument aux morts a été édifié en 1922 en mémoire des soldats tombés durant la guerre de 1914/1918. Le terrain a été acheté en 1921 à Madame Doazan pour la somme de 3 000 F prélevés sur la souscription qui a été faite pour l’érection du monument et dont le montant s’est élevé à 11 000 F.
Les travaux ont été effectués par l’entreprise J. Reilhes et J. Vidal de Beaumont de Lomagne, le devis est ainsi établi :Trois rangs de marches en marbre gris des Pyrénées « Arudy », le monument proprement dit est également en marbre gris sauf les quatre panneaux qui sont en marbre blanc de Carrare « Italie », il fera 1m65 à sa base et 6m50 de hauteur. Les quatre panneaux seront gravés et dorés à l’or avec l’initiale de chaque prénom et le nom des 39 enfants de Monfort « Morts pour la France » (y sera rajouté plus tard une plaque de marbre portant le nom des 3 soldats tombés durant le conflit de 1939/1945). Les panneaux seront surmontés d’une corniche moulurée et d’une base supportant une forte colonne massive couronnée d’un chapiteau et d’une urne en marbre gris avec flammes.
Coût du monument : 15 000 Francs

SOLDATS FIGURANT SUR LE MONUMENT AUX MORTS DE MONFORT – Gers

1914

LABATUT Gabriel, Maxime  – 21 ans – soldat de 2è classe au 11è R.I « Mort pour la France » le 22 août 1914 à Bertrix (Belgique) tué à l’ennemi, né le 18 novembre 1893 à Monfort, fils de Hubald et de Marguerite, Brigitte Bréfendie, domicilié à  En Rousseau – Monfort.
PERES
Joseph, Henri – 30 ans – caporal au 288è R.I « Mort pour la France » le 1er septembre 1914 à Consenvoye (Meuse), hôpital de campagne G du 16è corps d’armée d’une blessure au crâne, né le 1er juin 1884 à St Antonin  (Gers), fils de Vital et de Zélie, Catherine Péralo, cultivateur à En Duran – Monfort.
LATCHE
Auguste – 27 ans – soldat de 2è classe au 288è R.I « Mort pour la France » le 6 septembre 1914 à Ippecourt (Meuse) tué à l’ennemi, né le 21 juin 1887 à St Germier (H.G) fils de Germain et de Marie Leufroys, marié avec Eléonore, Marie Garcia, cultivateur aux Aouillés – Monfort.
MEDA
Joseph, Jean Pierre – 21 ans – soldat de 2è classe au 9è R.I « Mort pour la France » le 8 septembre 1914 à Chéron (Marne) tué à l’ennemi, né le 5 décembre 1893 à Biran (Gers) fils d’Auguste et de Rose ?, cultivateur à Esparbès – Monfort.
PERDU
Pierre – 30 ans – soldat de 2è classe de la 67è division de réserve « Mort pour la France » le 9 septembre 1914 sur le champ de bataille d’Osches (Meuse) décoré de la croix de guerre, né le 21 mai 1884 à Fleurance (Gers), fils de Louis et de Maria Couails, domicilié à Monfort.
PARLADERE
Emile, Jean – 22 ans – soldat de 2è classe au 14è R.I « Mort pour la France » le 19 septembre 1914 sur le champ de bataille de Vitry Le François (Marne), né le 31 mars 1892 à Monferran Savès (Gers) fils de François et de Marie Larrieu, domicilié à Monfort.
BORDES Dominique, Joseph, Jean Marie – 25 ans – soldat de 2è classe,  6è compagnie, 20è R.I «  Mort pour la France » le 14 octobre 1914 sur le champ de bataille de Mesnil les Hurlus (Marne) décoré de la médaille militaire, né le 8 septembre 1889 à Monfort, fils d’Albert, Justin et de Marie Broue, marié avec Eloïse, Rosalie Aragon, cultivateur à Larat – Monfort

1915

MAGNE Joseph – 43 ans – soldat de 2è classe au 135è régiment territorial d’infanterie 13è compagnie, « Mort pour la France » le 1er mars 1915 à l’hôpital de Mirande (Gers) de broncho pneumonie contractée en service, né le 2 janvier 1872 à Pauilhac (Gers) fils de Jacques et de Laurence Dutaut, marié avec Antoinette, Jeanne, Marie Barbot, cultivateur à Esclignac – Monfort
LACOURT
Hector, Marius, Jules – 22 ans – soldat de 2è classe au 88è R.I « Mort pour le France » le 9 mai 1915 à Roclincourt (Pas de Calais)tué à l’ennemi, né le 26 juin 1893 à Monfort (Gers) fils de Marcelin et de Claudine Dubord, cultivateur à Esparbès – Monfort.
COMMEVILLE
Emile, Isidore – 37 ans – soldat de 2è classe, 23è compagnie du 360è R.I « Mort pour la France » le 11 mai 1915 face à l’ennemi au combat de Carency (Pas de Calais) inhumé en la nécropole nationale « Notre Dame de Lorette » à Ablain  St Nazaire (62) carré 75, rang 3, tombe 15043, né le 22 décembre 1877 à Préchac (Gers) fils de Jean et de Marthe Lapeyrère, marié avec Maria Henriette Lamarque, cultivateur à Clermont – Monfort.
RIVAIL Théodore, Adolphe – 36 ans – soldat de 2è classe au 257è R.I « Mort pour la France » le 9 juin 1915 à Souchez (Pas de Calais) tué à l’ennemi, né le 25 Février 1874 à Sirac (Gers) fils de Jean Marie et de Françoise Faure, marié avec Maria, Adélaïde, Hurtesie, Ningres, cultivateur à Monfort.

1916

BONNET Robert, Auguste – 22 ans – soldat de 2è classe au 88è R.I, mort le 8 janvier 1916 à Monfort (Gers), né le 2 janvier 1894 à Monfort, fils de Dominique et de Marie Louise Olympe Baquié, cultivateur à la Pelouse – Monfort.
SERAIN Jean Marie – 44 ans – soldat de 2è classe  au 135è régiment territorial d’infanterie Mort le 13 mars 1916 à l’hôpital de Pamier, né le 24 août 1871 à Préchac (Gers) fils de Jean et Angélique Parfait, marié avec de Elina Cassagnau – Forgeron à Monfort.
TERRENE
Fernand – 29 ans – soldat de 2è classe au 288è R.I, 6è bataillon, 23è compagnie « Mort pour la France » le 22 mars 1916 à l’hôpital de l’hôtel dieu de Lyon des suites de blessures de guerre, né le 22 avril 1887 à Monfort (Gers), fils de Michel, Jacques et de Thérèse Cantaloup, cultivateur à En Grasset – Monfort.
COUDERC
Marcel, Georges, Marie, Elzéard – 28 ans – maréchal des logis au 23è régiment d’artillerie, médaillé de la croix de guerre et de la médaille militaire, « Mort pour la France »  disparu entre Recicourt et Dombasle en Argonne au bois des clairières le 2 mai 1916, né le 25 avril 1888 à Monfort (Gers), fils de Jean Louis et de Louise, Cécile, Honorine Grateloup, marié avec Claire Pauline Pepet, cultivateur à Monfort.
DULER
Jean, Ferdinand – 30 ans – Caporal au 14è R.I, médaillé de la croix de guerre « Mort pour la France » le 27 juin 1916 à Verdun par suite de blessures de guerre, né le 24 mars 1886 à Puycasquier (Gers) fils de Jean Baptiste, Gézelin et de Anastasie Labolle, cultivateur à Geaujac – Monfort.
TREMONT
Jean Baptiste, Ernest, Gabriel – 23 ans – soldat de 2è classe au 14è R.I « Mort pour la France » le 12 juillet 1916 à Verdun par suite de blessures, Né le 28 juin 1893 à Monfort (Gers) fils d’Abdon et de Marie Appolonie Ladevèze, cultivateur à Esparbès – Monfort.
DUCOS
Louis, Marius – 21 ans – soldat de 2è classe à la 22è compagnie du 369è R.I Décoré de la croix de guerre et de la médaille militaire « Mort pour la France » le  7 septembre 1916 à Reillon (Meurthe et Moselle) tué à l’ennemi, inhumé au cimetière militaire de Reillon tombe n° 643, né le 14 mai 1896 à Touget (Gers) fils de Marcelin et de Rose Castéra, domicilié à Monfort.
BARTHERE
Jean Francois, André, Austindes, Frédéric – 32 ans – caporal musicien décoré de la croix de guerre « Mort pour la France » le 7 septembre 1916 au bois de Vaux le Chapitre (Meuse)  par suite de blessures de guerre,  né le 26 octobre 1884 à Monfort fils de Cyprien et d’Irma Laporte, marié avec Laure, Constance, Rose Berdos cultivateur aux Aoueillés – Monfort.
TERRENE
Jacques, Lucien – 34 ans – soldat de 2è classe au 88è R.I, décoré de la croix de guerre, « Mort pour la France » le 8 septembre 1916 au bois de Vaux le Chapitre (Meuse) par suite de blessures de guerre, né le 28 avril 1881 à Monfort (Gers), fils de Michel, Jacques et de Thérèse Cantaloup, cultivateur à En Grasset – Monfort.
DARNE
Ferdinand, François – 31 ans – caporal au 288è d’infanterie, « Mort pour la France » le 9 septembre 1916 à Vaux le Chapitre (Meuse) par suite de blessures de guerre, né le 18 juillet 1885 à Monfort, fils de Joseph et de Victorine Lacomme. Cultivateur à Esparbès – Monfort.
GROSGNET
François, Léopold, Jules – 32 ans- sergent au 288è R.I décoré de la croix de guerre « Mort pour la France » le 20 octobre 1916 à Fay en Haye, tué à l’ennemi, inhumé au cimetière de Pétang commune de Montauville (Meurthe et Moselle) fosse n° 672, né le 11 avril 1884 à Monfort fils de Jules et de Léonie Irène Saunié, professeur de musique, domicilié place de la mairie à Monfort.
PICAT
Joseph – 29 ans – soldat de 2è classe à la 3è compagnie du 20è R.I « Mort pour la France » le 1er novembre 1916 à la Cote du Poivre (Meuse) par éclats d’obus multiples, inhumé au cimetière de Glorieux (Meuse), né le 26 juillet 1888 à Maravat (Gers) fils d’Henri et de Thérèse Courbin, marié avec Hermance, Claire, Célestine Saubolle. Cultivateur à Monfort.

1917

CAPERAN Léon, Cyprien, Pierre – 21 ans – soldat de 2è classe au 260è R.I, 25è compagnie « Mort pour la France » le 30 janvier 1917 sur le champ de bataille à Monastir (Serbie), né le 26 février 1896 à Solomiac (Gers) fils de jean et de Marceline, Eugénie Bégué.
BROUSSE
Joseph, Jean Marie – 23 ans – soldat de 1ère classe à la 6è compagnie du 88è R.I décoré de la croix de guerre, « Mort pour la France » le 31 janvier 1917 à Mourmelon le Petit (Marne) par suite de blessures, né le 25 juillet 1893 à Fleurance (Gers), fils de Félix et d’Octavie Dieuzaide, domicilié à Monfort.
ROBERT
Jean Marie – 41 ans – soldat de 2è classe au 114è régiment territorial d’infanterie 5è compagnie « Mort pour la France » le 26 février 1917 à l’hôpital de St Dizier (Haute Marne)de pneumonie contractée aux armées, né le 27 mai 1877 à Aubiet (Gers), fils de Jean Baptiste et de Marie Faure.
PERDU
Jules – 20 ans – soldat de 2è classe au 50è R.I, décoré de la médaille militaire, « Mort pour la France » le 8 mars 1917 au ravin du Marson près de Minaucourt (Meuse) tué à l’ennemi, né le 22 février 1896 à Cadeilhan (Gers) fils de Louis et de Maria Couails Domicilié à Monfort.
SAVE
Henri, Jean, François, Michel – 26 ans – sous lieutenant au 83è R.I décoré de la légion d’honneur et de la croix de guerre,  « Mort pour la France » le 17 avril 1917 au Mont Cornillet (Marne), né le 13 avril 1891 à Saint Clar (Gers) fils de Jean, Isidore et de Marie, Léonie Vaissières.
BAUDUER
Marius, Joseph – 20 ans – soldat de 2è classe au 171è R.I, médaillé de la croix de guerre « Mort Pour la France » le 16 mai 1917 à Saint Mard (Aisne) de blessures de guerre, né le 18 janvier 1897 à Monfort (Gers), fils de mademoiselle Laurence Bauduer, domicilié à Monfort.
VAISSIERES
André, Pierre, Ulysse, Théodore – 21 ans – soldat de 2è classe au 7è régiment d’infanterie coloniale, décoré de la croix de guerre, « Mort pour la France »    Le15 août 1917 sur le champ de bataille à Heurtebise (Aisne), né le 24 octobre 1896 à Monfort, fils d’Anselme et d’Aurélie Lacoste, cultivateur à Engauthé – Monfort.
DESPIAU
Germain, Joseph, Jean – 20 ans – soldat de 2è classe au 412è R.I,  10è compagnie décoré de la croix de guerre « Mort pour la France » le 26 août 1917 à Glorieux (Meuse) par suite de blessures, né le 21 octobre 1897 à Encausse (Gers) fils de François, Louis et d’Orasie Dupin, domicilié à Monfort.
GARROS
Norbert, Blaise, Emile, Victor – 22 ans – lieutenant au 417è R.I décoré de la légion d’honneur et de la croix de guerre « Mort pour la France » le 2 septembre 1917 au Chemin des Dames (Aisne), né le 6 janvier 1895 à Monfort (Gers), fils de Pierre, Armand et de Françoise, Marie, Victorine Gauthé, domicilié à Monfort.

1918

POMES Armand, Jean – 20 ans – soldat de 2è classe au 133è R.I, 1ere Compagnie « Mort pour la France » le 9 août 1918 à l’hôpital de campagne n° 49 de Montevrain (Seine et Marne) des suites de blessures de guerre, né le 15 septembre 1898 à Monfort, fils de Jules et de Rose Galant, cultivateur au Petit Endardé – Monfort
AUGUSTE
Jean Marie, Baptiste – 28 ans – soldat à la 7è compagnie du 59è R.I décoré de la croix de guerre « Mort pour la France » le 2 septembre 1918 à Dreslincourt (Somme) de blessures par éclats de bombe, inhumé au cimetière, né le 30 septembre 1890 à la Réole (Haute Garonne) fils d’Antoine, Isidore et de Joséphine François. Domicilié à Monfort.
BADOR
Jean Marie, Daniel, Fernand – 30 ans – soldat de 2è classe au 9è B.I,  11è compagnie « Mort pour la France » le 15 octobre 1918 à l’hôpital complémentaire   n° 37 d’Angicourt (Oise) d’une grippe avec congestion pulmonaire, né le 24 avril 1887 à Goux (Gers) fils de Jean Baptiste et de Marie Eulalie Senges, marié avec Félicie Victorine Simorre, cultivateur à Monfort.
SIMORRE
Jean, Laurent, Siméon – 22 ans – soldat de 2è classe au 210è R.I 23è compagnie « Mort pour la France » le 25 novembre 1918 à Roustchouk (Bulgarie) par suite de maladie, né le 7 septembre 1896 à Monfort, fils de Bernard et d’Albanie Faget. Domicilié à Monfort.
MIEGEVILLE
Anselme, Urbain – 23 ans – caporal au 288è R.I, 17è compagnie décoré de la croix de guerre « Mort pour la France » le 15 juin 1918 à Le Fagel (Oise) des suites de blessures de guerre, né le 25 mai 1895 à Monfort (Gers), fils de Jules, Baptiste et de Rosalie, Séraphine Rivière, meunier au moulin des Armitas – Monfort.

1919

MOUSSARON Honoré, Justin, Edouard – 23 ans – soldat de 2è classe au 70è R.I « Mort pour la France » le 20 janvier 1919 à l’hôpital maritime de Cherbourg congestion pulmonaire maladie contractée au service, né le 14 novembre 1895 à Monfort, fils de Louis et de Joséphine Lagardelle, cultivateur à Esclignac – Monfort.
ROUX
André  (aucun renseignements le concernant)

1939 – 1945

FOURCADE Pierre
DANJOY
Jacques
BESSIERES
Albert

Recherches effectuées par Simone Mauruc-Gallenne d’après les registres de naissances, mariages, décès, les recensements militaires, les recensements de population, les documents des archives municipales.


Réalisation specialiste WordPress