Guy Desclaux

38 ans, les mains dans le cambouis des mécaniques monfortoises…

Depuis 38 ans, pour vous dire bonjour, cet homme vous tend le bras. Ce n’est pas qu’il manque de mains… Bien au contraire, elles sont même très habiles. Mais depuis tant d’années, elles passent les journées dans le cambouis. Pour une bonne poignée de main, attendez le dimanche ou le lundi matin.

Depuis son arrivée en 1972 comme gérant du garage Porterie, notre ami Guy Desclaux a donc passé quatre décennies à soigner nos mécaniques préférées.Sans compter les années antérieures pendant lesquelles il s’est fait la main :D’abord apprenti chez Agoni (tracteurs) à Mauvezin ensuite au garage Douard (Renault) puis Auch où il exerce comme mécanicien tôlier chez Renault, Peugeot, Ford…

Onze ans après son arrivée dans notre bastide, Guy construit son propre atelier. Celui que nous connaissons aujourd’hui. Sa femme Christiane sera son aide la plus précieuse, parfois renforcée par un ouvrier et un jeune apprenti.Garagiste « multimarques », de nombreux modèles de voitures et de nombreuses marques sont passées sous ses mains. Le modèle le plus intéressant pour lui est une « phare mobile ».  Cette voiture américaine exceptionnelle est très rare. On peut encore l’apercevoir dans le village de temps en temps.

A la fin des années 80,  il vit ses plus belles années de négoce en vendant jusqu’à 13 voitures dans le mois. Et ceci grâce au prix du  tournesol (à 3,50 Francs le kilo) et de l’ail à 24 Francs le Kg ! Belle époque.En 2008, il vend moins de voitures mais il y a toujours du travail, beaucoup de travail même,  pour un garagiste. Guy cherche aujourd’hui un repreneur pour son établissement.

Il veut dorénavant se consacrer à ses passions : la restauration de ses voitures de collection (4cv, Dauphine, caravelle, 202, 203, DS…), mais aussi à la chasse et la pêche dans les lacs et rivières des Pyrénées ! Christiane, elle,  est heureuse d’avoir un peu de temps libre pour sa maison, son jardin au bord de l’étang et ses petits-enfants.Une chose est certaine : on peut parfaitement gagner sa vie comme garagiste à Monfort à condition d’accepter de se  mettre les mains dans le cambouis…

Réalisation specialiste WordPress