Le laboratoire ALTHO: la petite entreprise Monfortoise qui monte

C’est en plein cœur de la campagne gersoise, à Monfort au lieu dit En Capin, que le laboratoire Altho a vu le jour le 30 janvier 2012. Son fondateur Thomas Rostaing, alors employé dans une autre société, travaille d’arrache-pied pour monter sa propre structure. Très vite, il démissionne de son poste, entrainant avec lui un de ses collaborateurs et crée sa propre entreprise.
Après voir travaillé pour d’autres distributeurs, Thomas Rostaing décide de lancer sa propre gamme. C’est chose faite depuis juillet 2013. Aujourd’hui, c’est une équipe de douze personnes qui travaille à la création, au développement et à la production de la gamme « laboratoire Altho » présente dans 130 points de vente à travers toute la France : magasins bio, magasins spécialisés, pharmacies… Même l’épicerie de Monfort, grâce à l’implication de ses gérants, est une très bonne vitrine de l’entreprise. Deux commerciaux sillonnent aujourd’hui les routes pour développer encore les placements de la gamme.
L’engagement et l’éthique professionnelle de cette société basée sur le respect de l’Homme et de la Nature l’a conduit à ne travailler qu’avec des produits certifiés Bio. Les huiles essentielles proposées sont 100% pures, naturelles, et chémotypées, c’est-à-dire qu’elles possèdent des identités botaniques et chimiques clairement définies et donc reconnues de très haute qualité pharmaceutique.
Toujours dans cette optique de recherche de qualité maximale, Thomas Rostaing a décidé de passer à l’étape supérieure, à savoir le développement de sa propre production de plantes sur le terroir Monfortois. Des essais réalisés en 2013 et 2014 ont prouvé qu’il y avait la possibilité de produire des huiles de très bonne qualité. Des échantillons envoyés à divers laboratoires ont été reconnus de bien meilleure qualité que ceux produits par exemple à grande échelle dans le sud est de la France. Des partenaires français, mais aussi japonais et australiens sont d’ores et déjà intéressés par cette production.
En association avec des agriculteurs monfortois et Emmanuel Labriffe à Tournecoupe pour la conception du matériel agricole, des techniques de cultures et de récoltes optimales ont pu être mises en place à plus grande échelle cette année. La production comprend un hectare de lavande, un hectare d’hélichryse et un hectare de camomille. Le but est d’essayer de développer cette filière et pourquoi pas à terme créer une AOP (appellation d’origine protégée). La production, la transformation et l’élaboration des produits devront répondre à une cahier des charges précis garantissant un savoir-faire reconnu et une qualité optimale. Toujours tourné vers une vraie éthique autour de la plante médicinale, Thomas Rostaing y voit aussi un vecteur porteur de projets pour les agriculteurs locaux et une vitrine pour la qualité de ses produits.
Ces plantes seront transformées sur place puisqu’une distillerie est actuellement en construction et sera opérationnelle en juin sous l’égide d’une nouvelle société « Essences de Gascogne ». Cette dernière fournira la matière première au laboratoire Altho, mais mettra également à disposition du matériel de culture pour les agriculteurs désireux de s’associer à cette aventure.
En parallèle, Thomas Rostaing travaille avec le Japon où il doit ouvrir dans les jours qui viennent une école d’aromathérapie. Sa société y est aussi présente et amène des débouchés et des projets pour « Altho France ».

L'équipe du Labo

Pour trouver d’autres informations sur le laboratoire Altho, n’hésitez pas à consulter son site internet:
www.laboratoirealtho.fr

No comments yet.

Laisser un commentaire

Réalisation specialiste WordPress