Inauguration du jardin des Rambles

Très sympathique moment dans la vie d’un village : l’inauguration d’un jardin public.
C’est ce que devait dire Eric Noblet, Maire adjoint, en inaugurant samedi 4 juin le jardin créé sur le rempart sud de la bastide. L’idée proposée au Conseil Municipal par Jean-François Brun était formidable. Encore plus formidable fut d’aller au bout de l’idée et de réaliser ce nouveau jardin pour le plus grand bonheur de ceux qui se promènent sur nos remparts.
Le jardin est prêt, il ne reste plus qu’au temps à faire son œuvre. Soulignons l’aspect très pédagogique de la présentation des plantes et des fleurs.
En partenariat avec « les rendez-vous aux jardins » édition 2011, L’association « Natures Cultivées » proposait  des ateliers jardin, l’inauguration et la visite des jardins des Rambles avec des jardiniers professionnels, mais aussi des promenades d’art et d’essai autour de la bastide. La journée était clôturée par la projection du film d’Anne Durez sous la halle.

One Response to Inauguration du jardin des Rambles

  1. Germain Berdié 7 juin 2011 at 20 h 07 min #

    Arpentage
    Rendez-vous aux jardins Juin 2011 Monfort, Gers

    Je relèverais une volonté d’observer l’aspect originaire de *terrains vagues davantage que de dominer radicalement l’espace à jardiner. Une mise en lumière atténuée du jardin (de l’allemand Garten signifiant Enclos).
    Un de mes grands-pères plantait du muguet dans les bois, greffait et/ou plantait des arbres fruitiers au gré de son cheminement. Il jalonnait ainsi un parcours voisin, exempt de propriété, appartenant au monde.
    On retrouve dans le terme de terrain vague l’alliance de motif agréable à Jean-François Brun ; sorte associée : toucher terre et prendre l’air.
    C’est sur ce vague ou prendre l’air, que je m’appuierai pour constituer, matérialiser dans l’espace ce que Emmanuel Hocquard nomme « récit flottant ».
    Disposé à prendre l’escampe, mon intention serait de brimbaler l’enclos, la boîte, la mise en boîte.

    Germain Berdié

    *Les terrains vagues 
 
 

    cf : Emmanuel Hocquard, Les Coquelicots (une Grammaire de Tanger III), collection « Le Refuge en Méditerranée », centre international de poésie de Marseille (cipM), 2011, sans pagination.

Réalisation specialiste WordPress